INFPA

banner-def

ERA-SUD BINGERVILLE

Mme OUATTARA Célestine Epouse DARRIEU

Directrice de ERA-SUD

Nos écoles régionales

Historique

Bénéficiant de conditions climatiques favorables à l’agriculture la Côte d’Ivoire a été érigée en colonie d’exploitation en 1893 par la France. Il s’est agi pour la métropole, d’exploiter et d’exporter les matières premières nécessaires au fonctionnement normal de leurs industries.

Cette politique d’exploitation des ressources agricoles va nécessiter la formation d’auxiliaires et d’acteurs du secteur agricole.

Ainsi avec la création du Jardin Botanique en 1902, commençait la formation qualifiante des garçons de laboratoire, liée aux besoins des herboristes et botanistes de l’époque.

C’est en 1912 que va naitre véritablement l’enseignement technique agricole en Côte d’Ivoire, sous forme d’enseignement professionnel formel ouvert au public et dispensé au Jardin Botanique d’Essais de Bingerville.

En 1948 avec la création de l’Ecole Professionnelle d’Agriculture (EPA), l’enseignement pratique est complété par une formation théorique et technique.

Le niveau de recrutement était alors le CEPE, l’admission se faisait sur concours. La durée de formation était de trois ans et le diplôme délivré était le Diplôme Professionnel d’Agriculture (DPA).

En juillet 1952 l’Ecole Professionnelle d’Agriculture devient le Centre d’Apprentissage Agricole (CAA). Le niveau de recrutement et la durée de formation sont restés inchangés. Le diplôme délivré était alors le Certificat d’Aptitude Professionnelle Agricole (CAPA).

En novembre 1957, le Collège Technique d’Agriculture (CTA) de Porto Novo (BENIN) sera transféré à Bingerville dans les locaux du CAA. Le niveau de recrutement était la 4ème, l’admission étant sur concours. La durée de formation est de trois ans le diplôme délivré étant le Brevet d’Etude Agricole (BEA).

Jusqu’en 1964 à Bingerville coexistaient le Collège Technique d’Agriculture (CTA) et le Centre d’Apprentissage Agricole (CAA), chaque école de formation ayant alors son Directeur.

A partir de 1965 ces deux établissements ont pris la dénomination d’Etablissement d’Enseignement Agricole (EEA).

En 1970 le Centre d’Apprentissage Agricole est transféré à Abengourou et devient le Centre de Formation Rurale (CFR) d’Abengourou, devenu ERA-EST depuis 1997.

A la rentrée scolaire 1970-1971, le Collège Technique d’Agriculture de Bingerville est érigé en Lycée Agricole afin de permettre aux meilleurs élèves d’y préparer le baccalauréat agricole ou Bac D’.

Le niveau de recrutement était alors le BEPC et l’admission se faisait sur concours. La durée de la formation était de cinq ans, dont trois années de tronc commun et deux années de spécialisation.

Les spécialités concernaient alors : Agriculture et Coopération, Elevage et Foresterie. Le diplôme délivré était le Brevet Spécial de Techniciens (BST).

 

A la rentrée scolaire 1979-1980, le Bac D’est supprimé par décision ministérielle, l’accent étant mis sur la formation des encadreurs de l’Agriculture.

A la faveur de la réforme de l’enseignement professionnel agricole en 1997 avec la création de l’Institut National de Formation Professionnelle Agricole (INFPA), le Lycée Agricole est érigé en Ecole Régionale d’Agriculture du Sud (ERA-SUD) et rattaché à l’INFPA par arrêté N°004/MDAPJEA/CAB du 12 mars 1997.

Les recrutements se font après le BEPC ou le Baccalauréat et l’admission sur concours. La durée de formation est de deux ans dont un an de tronc commun et un an de spécialisation. Les diplômes délivrés sont le BTSA (Brevet de Technicien Supérieur en Agronomie) et le BTA (Brevet de Technicien en Agronomie)

Missions

La mission principale de l’ERA-SUD consiste à étudier, concevoir et mettre en œuvre toute action ou projet de formation professionnelle initiale et continue en agriculture.

Les types de formation dispensés :

  • Formation professionnelle diplômante aux cycles BT et BTS
  • Formation professionnelle qualifiante
  • Formation professionnelle continue des agents du ministère de l’agriculture

Formation, encadrement des groupements coopératifs dans la réalisation de microprojets

Domaine de compétence

On peut citer entre autres :

  • les techniques culturales (cultures pérennes, cultures vivrières, cultures maraîchères…)
  • l’horticulture
  • la production rizicole et de semences
  • la protection des végétaux
  • le machinisme agricole
  • la gestion des coopératives
  • techniques de conduite d’élevage (ovins porcins, volailles, bovins…)
  • la transformation des produits agricoles.
  • génie rurale….

Organisation administrative

L’organisation de l’ERA-SUD s’articule autour de six services qui sont :

  1. Coordination pédagogique
  2. La surveillance générale
  3. La ferme d’application et de production
  4. Le service administratif
  5. Le service informatique
  6. Le service des stages

Le matériel didactique

Pour mener à bien sa mission de formation, l’ERA-SUD dispose de :

  • 12 salles de classe dont un amphithéâtre
  • 06 dortoirs d’une capacité totale de 400 lits
  • 01 réfectoire
  • 03 salle de TP ou labo (laboratoire chimie et microbiologie)
  • 01 salle d’informatique
  • 01 salle de documentation
  • 01 ferme d’application et de production qui couvre une superficie de 12 hectares
  • 01 infirmerie

Quelques matériels topographiques

Moyens humains

En vue de la réalisation de sa mission de formation l’ERA-SUD s’appuie sur une équipe de formateurs qualifiés et expérimentés, répartis en deux catégories :

  • Personnel permanent
  • Les formateurs vacataires

Le personnel permanent, d’un niveau allant d’l’assistant des productions végétales et animales (APVA) aux ingénieurs des techniques agricoles (ITA) est chargé de la formation et de l’animation des différents services ;

Les formateurs vacataires d’un niveau ingénieur des techniques agricoles (ITA) ou ingénieur agronome (IA) ou BAC+4 minimum sont sollicités en fonction des besoins.

Salle de laboratoire